Tous les membres

Laroche, Myriam


Étudiante à la maîtrise

Université Laval

Institut de la nutrition et des aliments fonctionnels (INAF)

Centre de recherche sur les produits laitiers (STELA)

Expertises

Haute valeur ajoutée Protéine émergente Acceptabilité Concentré protéique Isolat de protéine Fèves de soya
: Maîtrise
:

Optimisation de la production d’un isolat protéique d’insecte et évaluation de son impact environnemental comparativement à un isolat protéique de soya.



Années de service

Depuis 2019

Niveau d'étude

Maîtrise

Baccalauréat : Sciences et technologie des aliments, Université Laval, 2019.

Maîtrise : Sciences des aliments avec mémoire, Université Laval, en cours.


2 publications les plus récentes

  • Functionality of Cricket and Mealworm Hydrolysates Generated after Pretreatment of Meals with High Hydrostatic Pressures

  • Comparison of conventional and sustainable lipid extraction methods for the production of oil and protein isolate from edible insect meal


La production d'insectes comestibles présente plusieurs avantages comparativement à d'autres sources animales et végétales tel qu’une diminution des superficies de culture, la valorisation des déchets organiques et l’absence d’utilisation de fertilisant à base d'azote. Cependant, l’acceptabilité du consommateur pour les produits d’insectes comestibles reste un enjeu majeur pour démocratiser cette matrice non conventionnelle. Ainsi, la production de concentrés et d’isolats protéiques d'insectes représentent une alternative intéressante puisque sous cette forme, l'acceptabilité des consommateurs est améliorée. De plus, ces ingrédients sont d’intérêts nutritionnels en lien avec leur forte teneur protéique. Cependant, il est nécessaire de fractionner les différents constituants de l’insecte (lipide, chitine, etc.) pour atteindre les teneurs protéiques souhaitées afin de les incorporer dans des formulations alimentaires plus complexes. L’ensemble de ces étapes, du fait de la complexité de la ressource alimentaire à l’étude, risque de contrebalancer négativement les faibles impacts environnementaux avantageux liés à la production d’insectes. La recherche proposée vise ainsi à comparer les impacts environnementaux liés à la production de concentrés/isolats protéiques d’insectes comparativement à des concentrés/isolats protéiques de référence, d’origines végétales, soit le soya. Le soya représente un excellent modèle de comparaison puisqu'un nombre conséquent de publications scientifiques traitent de la production de concentrés/isolats de soya. Par conséquent, l'hypothèse proposée pour cette l'étude est que la production de concentrés et isolats protéiques d'insectes comestibles présente un impact environnemental plus faible comparativement à la production de concentré protéique de soya.